En grattant la terre j’ai trouvé mon empreinte
dîner performatif
avec Tiphaine Calmettes
2019
au Paris Art Lab, saison “Mange ta main”
commissariat Leslie Veisse
Photo/video Rebekka Deubner




Hérité de la lecture du mythe d’Érysichthon dans le cycle de Démeter, “En grattant la terre j’ai trouvé mon empreinte” est un dîner en sept tableaux évoquant notre rapport à la faim, à l’acte d’aller chercher la nourriture. Alternant outils corporels (la main), manufactures (céramiques émaillées et brutes), le convive est invité à s’investir radicalement dans l’acte de consommation sur table, en imitant les gestes initiés par les artistes.
















À gratter avec ses ongles
Cacao cru et roquette sauvage, fleur de sel

À aspirer avec sa bouche
Couteaux flambés au Mezcal

À saisir entre ses dents
Carpaccio de veau, oignon au vinaigre des 4 voleurs

À déchirer avec ses mains
Légumes racines en croûte de pain

À lécher au creux de la paume
Fontainebleau au miel

À boire, main jointes
Infusion curcuma et fenouil

À attraper du bouts des doigts
Brioche surprise aux cerises, imbibée de sirop Mezcal