Pour une poétique
de l’alimentation


Les matières comestibles, et l’acte de manger ensemble, sont les éléments que je travaille, pour interroger la relation que nous entretenons au temps, aux territoires que nous habitons, et aux imaginaires qui y sont liés.
Navigant dans des thèmes qui entrelacent l’humain, sa nourriture et ses modes de vie, mes recherches prennent source dans les domaines de l’architecture, l’agriculture, la mythologie, la sociologie... C’est aussi, en filigrane, la recherche du rapport spirituel qu’ont pu entretenir, ou entretiennent toujours les sociétés à la nourriture, à travers des rites, des gestes, des symboles.

Très souvent, ce travail se grandit à travers des collaborations, avec cuisinièr.e.s, pâtissier.e.s, artistes, artisans, avec qui le dialogue permet de croiser les disicplines et les langages. Alors c’est aussi la recherche d’une rencontre, d’une conversation où une pensée grandira du collectif. 

Pour partager ces recherches et ingérer ces histoires, je crée des situations culinaires collectives : installations, performances, ou formes de dîners se déroulent en narration dans un temps donné. La scénographie, les objets et les aliments sont les protagonistes de cette narration. Ils sont pensés comme des véhicules entre le corps et les mets, afin d’augmenter l’importance des gestes, et d’inviter le participant à un comportement intuitif, voire animal, en recentrant le rôle du corps dans l’expérience de dégustation.


écouter plutôt que lire ?

lien vers le CV


photos: à g. Rebekka Deubner
droite Anthony Marques














For a collective
food poetry.


Edible materials and collective eating situations are the elements I work with to question the relationships between our bodies and the environment, the time, and their related habits.

I work as a food artist and designer. Navigating themes that intertwine humans, their food and their lifestyles, my research is rooted in the fields of agriculture, architecture, mythology, sociology ... Across these cultural dimensions lies the search for the spiritual relationship that societies had, or still have, with food. Very often this work grows in collaboration; with chefs or pastry chefs, craftsmen, artists or designers with whom the dialogue allows pieces to cross disciplines and languages. Then it is also the search for an encounter, a conversation where a thought will be able to grow .

In order to share this research and ingest these stories, I create collective eating situations: installations, performances, or dinners, taking place in narratives. The scenography, the objects and the guests are the protagonists of this narration. They are thought of as vehicles between the body and the food, in order to increase gestures, and to invite the participant to observe an intuitive, or even animalistic behaviour, by refocusing the role of the body in the tasting experience.

resume